Rencontre avec un crèateur Belge : Maxime Edward

 

 

Maxime Edward est un jeune créateur Belge. Diplômé en stylisme-modélisme de la Haute école Francisco Ferrer en 2015, il ne cesse de nous surprendre. Ambitieux et autodidacte, il réalise ses premières collections capsules avant même la fin de ses études. Son travail, en plus de nous plaire, nous intéresse. Rencontre :

 

 

Comment tu t’es retrouvé dans le monde de la mode ?

J’ai toujours aimé dessiner. A la base attiré par le monde du jeux vidéo ainsi que par celui du cinéma. Étant petit, quand je jouais ou regardais un film, c’était les personnages qui me fascinaient. En associant les deux, je me suis rendu compte que j’aimais plus particulièrement dessiner leurs vêtements. Et puis l’année de mes 16 ans j’ai rencontré Miranda Priesly 😀

As-tu un projet en cours en ce moment ?

Je commence à travailler chez Natan pour la collection couture, qui sera présentée dans un showroom, et ainsi qu’un grand shooting photo.

Pas mal ☺. Tu as fait ton stage de fin d’études chez Alexandre Vauthier. Entre la Haute Couture et le prêt à porter, comment te situes-tu ?

Ahh Alexandre Vauthier (sourire). Mon premier contact avec le milieu Haute Couture sur Paris. Ce qui fait la différence c’est le travail du tissu qui prime en Haute Couture. C’est incroyable car tu as à disposition un panel de matières extraordinaires. En haute Couture il n y a pas exclusivement une dimension financière et commerciale. A vrai dire, je préfère travailler en Haute Couture pour la Femme et en prêt à porter pour l’Homme.

As-tu un idéal professionnel à atteindre ?

Évoluer dans une maison évidement, mais je suis timide et les places sont chères. C’est aussi passionnant que difficile. Je me laisse le temps, je débute. Je continue de créer avec plaisir. Le plus important est de se sentir bien, sans trop se prendre la tête. Un Jean-Paul Gaultier ou Olivier Rousteing, y en a un tout les dix ans, plus ou moins.

Cet été, quel est le must have de la saison ?

L’idée n’est pas de savoir ça. C’est ce qui se passe sur le moment présent qui prime.

 

La spontanéité t’aide donc principalement dans ton processus créatif ?

En grande partie oui. Le processus créatif ne s’explique pas toujours par les voyages ou ta vie. Ça en aide certains mais je trouve ça casse gueule. Personnellement je me sers souvent des précédentes collections comme base, en respectant une cohérence pour la prochaine. Il faut raconter une histoire, je vois les choses comme ça. J’évite à tout prix le premier degré : le « je vais me promener dans les bois pour faire une collection chasse et pêche » non vraiment cela ne marche pas pour moi.

Comment les réseaux sociaux t’aident dans ton métier ?

Ça a drôlement facilité les rencontres et la visibilité. Pour l’étranger c’est génial, grâce à eux j’ai rencontré certains mannequins ou photographes. En effet ça peut ouvrir des portes, mais comme souvent, c’est aussi en fonction de ton investissement personnel, et cette dimension ci  ne s’hashtag pas.

wp-1477312300565.jpg

Un coup de cœur à partager ?

(Du tac au tac) La robe Trapèze Mc Queen où deux robot viennent peindre la robe. Juste Parfait. Sinon oui Mc Queen en général. J’ai vu son expo à Londres, « Savage Beauty » j’en ai encore des frissons.

wp-1477427644765.jpg

Si tu devais guider quelqu’un qui débarque à Bruxelles pour un city trip shopping. Tu lui conseilles quoi ?

Smets, il y a toujours de belles choses. Toujours dans ce quoi là, il y a Vêtu(e) (homme et Femme) j’aime aussi beaucoup : ils ont d’ailleurs une pièce à moi en vente.

Allez je suis sympa, voici un bon pour réaliser le shooting de tes rêves. Qui t’accompagnes ?

Comme photographe je prends Steven Meisel. C’est la première vision intéressante que j’ai eu de la photo de mode. Je le trouve sortant de l’ordinaire. Ensuite je choisis Coco Rochas comme mannequin et/ou Lili Cole : elles sont superbes et tellement photogéniques.

 Pour en voir plus : Maxime Edward [com]

Photos: Raphaël Roland- Iberico Alex- Gheorghe Torica- Marion Braque

Make Up Artist&Hair: May Gictouch- Nicolas Roos- Ana japson- Lyam Bounaj

Models: Meriem Anciaux- Julie Zouk- Kyra T- Paula Munnyck-Nicolas Dm-Lindsey Eeckman- Balder

wp-1477312300518.jpg

Publicités

6 thoughts on “Rencontre avec un crèateur Belge : Maxime Edward

  1. Pas mal du tout comme création, j’aime bien ce qu’il fait ce jeune styliste, il a beaucoup d’idées. Je n’ai pas de talent pour la couture ni la création. Je suis plutôt une adepte du shopping en ligne, surtout sur http://mv2-boutique.fr/. J’aime bien leurs articles, de bonne qualité et accessibles à toutes les bourses. De plus le service est excellent.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s